Friedrichsbrunnen

Neidenfels

Verbandsgemeinde Lambrecht (Pfalz)


Verbandsgemeinde Lambrecht (Pfalz)
Sommerbergstraße 3
67466 Lambrecht

Téléphone : +496325181110
http://www.vg-lambrecht.de
touristinfo@vg-lambrecht.de


La description

La Friedrichsbrunnen est la source du Glashüttenbach. C'est le club du Drachenfels qui lui a donné son nom et l'a rebaptisée "Siegfriedsbrunnen". Sur la carte topographique officielle, elle continue à figurer sous le nom de Friedrichsbrunnen. Selon la légende, Siegfried y aurait tué le dragon. Le nom de Drachenfels en est également dérivé.

Autrefois, la "Hoheberger Kerwe", organisée par l'association de la forêt palatine de Bad Dürkheim, était célébrée en été dans la zone de la fontaine. Le Rheinpfalz du samedi 5 août 1967 y faisait référence sous la rubrique "Chronik der Heimat".

En route pour la Kerwe de Hoheberg

Une rencontre d'un genre très particulier. C'est ainsi que la fête de la forêt est devenue chère et précieuse / Dans la forêt de notre belle Haardt, Les valeurs anciennes sont inversées / Elle augmente chaque année de manière juste / Pour le bien de tous les hommes. Le premier dimanche d'août ! Ceux qui viennent demain sont les bienvenus ! La foule de la kermesse de Hoheberger / Là où poussent les fougères sauvages, accueille tout le monde ! Salutations / Là où coule le Siegfriedsbrünnlein, / Là où il n'y a que de hautes montagnes, / Là où Siegfried s'est mis à l'œuvre pour tuer le méchant dragon, / C'est là que les gens se réuniront demain. Car on célèbre ici la "Hoheberger Kerwe" dans la région. L'association de la forêt palatine de Bad Dürkheim / S'y donne rendez-vous. Et des amis de tout le Palatinat, / Ils partent pour une joyeuse randonnée, / Pour se retrouver ici, après des heures de marche, / Avec tous les autres, / Dans la cathédrale de la forêt, sur un terrain vert, / Au sein de la nature. Là où un lindworm a jadis marché, / Là se trouvent des "serpents" - des serpents humains ! L'esprit du dragon a disparu depuis longtemps. Un bon esprit y règne aujourd'hui. Là où un héros (Siegfried) dominait jadis le champ de bataille / Il y a aujourd'hui des centaines d'hommes / Qui bannissent toute forme d'esprit malfaisant ! Mais pas avec une lance Siegfried ; Avec un bâton de marche lourd ! Et chaque "Siegfried" autour de la rangée / A sa "Brunhilde" avec lui ! Là où le tumulte des combats résonnait autrefois (parce que Siegfried luttait avec le triton). Aujourd'hui, la musique de cuivre et le chant résonnent à travers la semelle. Et là où le sang du dragon coulait autrefois, / Le sang de la vigne coule aujourd'hui sans se lasser, / A la fontaine de Siegfried dans le bosquet, / Au pied de notre Drachenfels !

Samedi 5 août 1967 Chronique de la patrie Le Palatinat rhénan

heures d'ouverture